Contrôle des Factures de Transport

 

Une étude réalisée par le cabinet d’analyses Aberdeen Group (ci-dessous) a démontré que 8 % des coûts de transport pourraient être économisés uniquement par une vérification systématique de toutes les factures de transport.


 

PACE CONSULT VOUS PROPOSE DE CONTROLER VOS FACTURES GRATUITEMENT

 

Nous développons des outils permettant de vérifier la totalité des factures des différents prestataires de transport.

 

Rémunération au "Success fees". Aucune dépense préalable, vous ne payez qu'un pourcentage sur les sommes que vous récupérez auprès de vos prestataires.

Investissement : 0

Analyse Aberdeen Group - Comment économiser des milliards d'euros

Comment économiser des milliards sur les frais de transport

BREDA, Pays-Bas, 

L'opacité du contrôle financier des factures de transport s'accroît du fait de leur complexité. Leur sous-traitance à une société spécialisée dans l'audit de transport semble être la solution.

Une opacité accrue du transport

Beth Enslow, du cabinet d'analyses Aberdeen Group, a récemment effectué une étude portant sur 380 multinationales figurant au palmarès Fortune 500. Il a examiné plus particulièrement leur gestion du contrôle des factures de transport. Les résultats sont surprenants.

Après vérification intégrale de l'utilisation correcte des barèmes de prix, des quantités et des poids, force est de constater que 8 % des coûts de la chaîne logistique financière peuvent être économisés, de la date de la commande au règlement final de la facture de transport. Il semble toutefois qu'il n'y ait quasiment aucun contrôle en raison de la complexité des facteurs qui entrent en jeu. En Europe seule, les coûts de transport s'élèvent à plus de 900 milliards d'euros. L'absence de contrôle à 100 % qui, s'il était réalisé, se traduirait par une économie de 8 %, entraîne un manque à gagner de 72 milliards d'euros par an dans ce secteur d'activité.

On sait depuis longtemps qu'un nombre croissant de multinationales délocalisent ou envisagent de délocaliser leurs unités de production vers les pays dits << à moindres coûts >>. Cela signifie un allongement de la chaîne logistique, une complexité accrue et un accroissement du transport intermodal. La facture de transport devient pratiquement impossible à vérifier.